Pompe à chaleur


L’ENVIRONNEMENT COMME SOURCE DE CHALEUR

La pompe à chaleur extrait la chaleur de l’air, de l’eau ou du sol. Le mécanisme de captage de la chaleur varie en fonction de la source d’énergie.

On distingue généralement 3 sources d’énergie.

Pompe à chaleur air/eau


La chaleur est captée dans l’air extérieur. Lors de journées chaudes, cette pompe obtient de bons rendements. En hiver ou à la fin de l’automne, une telle pompe est moins intéressante puisque les températures extérieures sont basses. Son avantage majeur est son encombrement réduit. De plus, elle ne nécessite pas de forages.

 

Pompe à chaleur eau/eau


Cette pompe à chaleur capte la chaleur de l’eau : une rivière, un lac ou directement dans les nappes phréatiques. L’installation d’une telle pompe est complexe, puisqu’il faut forer un puits d’extraction et l’équiper d’une pompe. Celle-ci transporte l’eau vers la pompe à chaleur. Ce système convient pour chauffer l’eau du chauffage et l’eau sanitaire.

 

Pompe à chaleur sol/eau


L’énergie vient de la chaleur naturelle du sol. Ici aussi, des forages coûteux sont nécessaires. Une sonde géothermique est installée dans le puits de forage. Il s’agit d’une sorte de tuyau, dans lequel circule un liquide. Ce dernier est chauffé grâce à la chaleur du sol et transporte celle-ci vers la surface. Le plus grand avantage de la chaleur géothermique est que sa température varie à peine au fil des saisons.


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Imprimer E-mail